Enseigner – Innover ?

Mutualiser les expériences, les trucs du métier, la vidéo-formation, se confronter au quotidien et à la réalité sociale pour innover.

Comment innover à l’école de musique? *

Kit de survie et Boîte à outils

C’est parti, les enseignants instrumentistes, les jeunes musiciens, les habitués des écoles de musique et des conservatoires se sont jetés du haut de la falaise pour affronter les nouvelles normes pédagogiques, mettre en place les plannings, recevoir les familles, prendre 150 microdécisions par heure de cours… renouveler les performances avec rigueur, endurance et sens de l’improvisation…de la haute voltige.

Enseigner-innover c’est se confronter à la réalité et au quotidien des élèves, c’est motiver, inciter, convaincre, faire progresser. C’est aussi garder bien vivante « la petite flamme artistique », l’expression d’un désir de participer à une création artistique.

Au-delà des partitions, Basic SongsMusique Russe, au-delà des programmes de concerts ou d’auditions, Emilie Jolie, les enseignants sont à la recherche de techniques pédagogiques, de savoir-faire, d’expériences.

L’établissement serait censé fournir un « kit de survie » ou plutôt une boîte à outils pédagogiques durables et actualisables, pour puiser des solutions au gré des situations.

La pratique pédagogique française donne la priorité aux savoirs plutôt qu’à la pédagogie. Pour peu qu’une difficulté se présente : élève contestataire, groupe chahuteur, niveau de classe hétérogène, et c’est le naufrage. On se retrouve seul, à ne pas savoir si on fait bien ou mal, à chercher à régler des problèmes dans son coin…

Mais par où commencer?

Pour innover, un enseignant aurait besoin de mutualiser les expériences, d’échanger les outils, le savoir-faire et surtout le savoir-être. La culture française est une culture de la discipline, du savoir pur. Les « méta-connaissances » que sont la créativité, l’esprit de collaboration, l’innovation pédagogique, ne sont pas exploitées. Comment Enseigner autrement?

Observer les collègues en situation d’enseigner, échanger sur leurs pratiques, leurs trucs de métier, ce qui a marché ou non. La formation continue est inexistante ou elle se résume à un système d’offres facultatives. Dans n’importe quelle organisation, la formation est un levier de changement, une clé pour faire évoluer les choses. « Alors que des enseignants qui apprennent, ce sont des élèves qui réussissent! »

La vidéo-formation: se filmer soi-même en train de faire cours (simple et efficace). Le bénéfice est indéniable. L’exercice demande de l’humilité, une démarche de l’acceptation de l’erreur, qui ne sont pas dans notre culture. Notre pays craint le ridicule.

Un atelier ou un laboratoire des pratiques pédagogiques: installer des espaces de collaboration, d’autocritique et de réflexion (plateformes pédagogiques) dans les établissements d’enseignement spécialisé (écoles de musique, conservatoires).

Pour finir

La question du diplôme ne change rien à l’affaire. Le fait d’avoir un diplôme ne renseigne que sur un certain niveau instrumental. Cela donne des enseignants qui pensent que l’on a rien à leur apprendre, souvent déconnectés des réalités sociales.

On ne peut critiquer l’excellence de notre élite musicale et éducative, mais nous devons aussi affirmer notre créativité et notre capacité d’innovation.

* Adapté du dossier « Instruisez-vous les uns les autres » de Lorraine Rossignol (Télérama)

————————

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *