Enseigner autrement

Faire travailler un groupe de trois élèves permet à l’enseignant ne pas s’imposer dans une relation de Maître à élève ou dans une relation de dépendance affective, mais de réaliser un travail partagé en s’adressant à trois élèves. Il donne des consignes au groupe en sachant que chacun comprend et interprète les consignes selon son degré d’investissement. Le résultat musical n’est pas forcément homogène surtout chez les jeunes élèves mais il est global et chacun peut entendre sa différence.

Peut-on parler d’un enseignement généraliste qui serait critiqué comme étant superficiel ? cela dépend de l’objectif du projet d’établissement et de la volonté politique de l’établissement. J’ai tendance à penser que l’enseignement individuel tel qu’il est pratiqué depuis toujours cache la volonté de faire réussir une poignée de musiciens talentueux. La musique ne se transmet pas d’une seule et unique manière, les pratiques pédagogiques sont nombreuses et variées, la formation musicale n’est pas forcément utile telle qu’elle est pratiquée dans nos établissements français, un cours individuel peut être totalement inefficace voire destructeur. Les objectifs de l’établissement ne sont pas forcément ceux de l’enseignant qui s’épuise avec un élève qui ne le suit pas, une situation tendue entre un élève et un enseignant vient souvent de la méconnaissance et de l’incompréhension des objectifs de l’un ou de l’autre. L’enseignant pense donner le meilleur de lui-même pour quelqu’un qui ne veut pas aller au même endroit et pourtant la réussite musicale peut être tellement variée et multiple. Pourquoi jouer un prélude de Bach alors qu’accompagner une chanson est si plaisant et fera l’admiration de la famille et des amis ? Pourquoi jouer la musique classique serait plus vertueux que jouer la musique populaire. Les répertoires variés ont tous des trésors à découvrir et nous aurions tort de nous en priver…/…

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

  2 comments for “Enseigner autrement

  1. 20/08/2017 at 16:42

    La relation duelle prof/élève n’est pas l’apanage des écoles de musique. Bon nombre d’enseignants indépendants travaillent comme ça. Mais oui, comme dirait l’autre : se réunir est un debut, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la reussite !💪🏾

  2. 20/08/2017 at 17:36

    merci de ce commentaire, c’est encourageant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *