Maurice Ohana

Impressions Maurice Ohana,
concert-spectacle en hommage
au compositeur français Maurice Ohana.

 

Capricho71

Si le jour paraît… (F. Goya)

Un voyage vers le sud : Espagne, Méditerranée, Afrique. Maurice Ohana, d’origine arabo-andalouse avait une prédilection pour la musique ancienne espagnole dont il cherchait à retrouver le Cante Jondo , le chant profond andalou. Révolté contre tous les totalitarismes, qu’ils soient politiques, sociaux ou musicaux, en quête de liberté, créateur intuitif et sensible, Maurice Ohana perçoit avec une acuité particulière les dérives de la société contemporaine dont son œuvre se fait aussi l’écho.

 

Très attiré par les rituels de magie, il compose sa musique en la reliant aux manifestations archaïques du sacré par des invocations aux forces telluriques, des images de sortilèges et de sorcellerie.

Musicien incantatoire, d’Afrique en Amérique Latine, en passant par l’Espagne, Ohana nous parle de l’âme profonde et dépouillée.

Ainsi va la musique de Ohana, de la nuit des temps aux rayons du jour.

 

 « Composer pour moi, c’est surtout me souvenir.

En composant il me semble que je remonte vers des époques mythiques ».

 

 

claude_monet_impression_soleil_levant_1872

 

 

20 avril 1962, c’est l’arrestation et l’exécution d’un jeune communiste espagnol...

...et le son « noir et blanc » de la guitare devenait l’expression même de la révolte

« La voix m’intéresse parce qu’elle n’a pas de frontière de tempérament. »

« Ce que nous désignons par sacré, c’est surtout un ordre de sensations,
de forces que l’homme cherche sinon à découvrir, du moins à apprivoiser et qui le dépassent  »

"Llanto...

A las cinco de la tarde

Eran las cinco en punto de la tarde

Un niño trajo la blanca sábana

A las cinco de la tarde

Una espuerta de cal ya prevenida

A las cinco de la tarde

Lo demás era muerte y sólo muerte

A las cinco de la tarde       …/...  

"

 

« Les grandes leçons de musique que j’ai reçues viennent  de la mer, du vent, de la pluie sur les arbres et puis aussi de la lumière, de certains éclairages… »

 asmara-trio2

Tiento pour guitare

Quatre improvisations pour flûte

Aube, 20 avril-planh (Si le jour paraît…) pour guitare

Sarc pour hautbois

Wamba et Conga pour clavecin

Sibylle pour voix et percussions

Miroir de Celestine pour clavecin et percussions

Sacral d’Ilx pour hautbois, cor et clavecin